Suite aux résultats provisoires, proclamés par la CNEI, donnant le président sortant comme vainqueur des élections du 20 Mars avec  67% des voix, les leaders de Frocad-Idc contestent fermement ces résultats et renouvellent l’engagement pris devant le peuple congolais de ne pas se laisser voler leur victoire.  Des résultats crédibles, fiables  et objectivement vérifiables seront publiés par la CTE au plus tard demain.

En sa qualité du président de Frocad-Idc, le Professuer Charles Zacharie Bowao qualifie ces résultats de « Partiels, extravagants et en décalage total avec la réalité du terrain ».  Et d’un ton ferme il avise le pouvoir sortant des conséquences très prochaines de leurs actions : « Je ne me laisserai pas intimider et protègerai les vrais résultats que compilent actuellement la CTE. J’irai jusqu’au bout pour servir les Congolais ».

De son côté, le général Jean Marie Michel Mokoko reste ferme et déterminé à aller jusqu’au bout de ce combat, comme il vient de le déclarer dans un communiqué publié il y a quelques heures par son avocat : « Le peuple congolais ne pourra pas accepter d’être victime d’un nouveau « hold up » électoral. Après 32 ans de pouvoir SASSOU, une dernière fraude serait totalement insupportable. ».

Au moment où nous publions cette information, Brazzaville est quadrillée par un impressionnant dispositif sécuritaire et aussi bien à Pointe-Noire qu’à Brazzaville, il y a plusieurs patrouilles de police circulent dans les villes.

Les leaders de Frocad-Idc demandent aux congolais de continuer à être patients, attentifs et déterminés pour faire sortir la vérité des urnes.  Frocad-Idc défendra la démocratie par tous les moyens !