Mes chers Compatriotes.

Ne fermons plus les yeux. Nous sommes dans un pays où un état de siège nous est imposé, un pays où le pouvoir nous prouve qu’il est prêt à tout pour nous empêcher de divulguer les chiffres de notre victoire, quitte à prolonger la coupure des communications plus de 4 jours, quitte à nous encercler, à nous menacer, à tenter de s’emparer de notre précieux travail pour le détruire, à restreindre nos téléphones, et pire encore.

Ce matin, alors que je vous avais annoncé un grand point de presse prévu ce matin à 9h au siège FROCAD de Diata en présence des 5 candidats signataires de la Charte de la Victoire, je me suis retrouvé encerclé, à nouveau, par 200 hommes armés à mon arrivée au siège. « Toutes activités sont interdites dans ce lieu » dixit la personne en charge.

Les quartiers de BACONGO, de DIATA, du Centre-Ville, jusqu’à la frontière entre le Centre-Ville et Poto-Poto sont bouclés. Pire, les tristes hommes du Général Ndenguet procèdent maintenant à des razzias pour parquer les jeunes, pour les faire taire, en les arrêtant sans aucun motif, de peur que la jeunesse mécontente ne se rassemble.

UNE FORFAITURE DE PLUS, UNE FORFAITURE DE TROP QUE NOUS NE POUVONS ACCEPTER!

Nous ne laisserons pas le pouvoir s’en prendre volontairement aux jeunes congolais qui ont simplement répondu à l’appel démocratique qui a été lancé. Nous défendrons la jeunesse de ce pays. La jeunesse, c’est notre avenir.

Un pouvoir qui refuse que nous nous réunissions pour annoncer les chiffres qui sont remontés à la Commission Technique Electorale.

Je vous le dis, au risque de nos vies, nous nous réunirons, au risque de nos vies, nous publierons ces résultats. 
Nous l’avons promis aux citoyens congolais. Nous irons jusqu’au bout.

A tous les citoyens congolais, nous sommes avec vous, main dans la main, sur le terrain, dans cette bataille historique pour l’alternance démocratique et contre un régime monocratique et totalitaire qui ne tente même plus de se cacher derrière nos institutions républicaines.

Nous ne baisserons pas les bras, nous ne nous cacherons pas, nous avons la vérité de notre côté.

Vive la République unie, indivisible et fraternelle

‪#‎sassoufit‬

 

Charles Zacharie Bowao

Président de Frocad-Idc

Add comment


Security code
Refresh