Les Plateformes Politiques FROCAD-IDC remercient les Gouvernements de  la France, des Etats-Unis et du Canada pour toutes les initiatives politico-diplomatiques entreprises en vue d’aider le Congo-Brazzaville à sortir de la crise politico-institutionnelle qu’il traverse depuis le coup d’Etat anticonstitutionnel du 25 octobre 2015. Cette crise prolongée est confortée par le holdup électoral du 20 mars 2016 et une investiture présidentielle intervenue dans l’indifférence générale dans un pays en état de siège avant, pendant et après le scrutin. Face à la pratique renouvelée des passages en force de monsieur Denis Sassou Nguesso qui a modifié la Constitution à des fins personnelles, l’Opposition a la responsabilité historique de défendre le vote du Peuple congolais.

 

A cette crise s’ajoute la catastrophe humanitaire provoquée par les bombardements à l’arme lourde des quartiers sud de Brazzaville et du Département du Pool depuis le 04 avril 2016. En effet, ces opérations guerrières (soutenues par des chars et autres hélicoptères de combat) que ne justifie que la volonté de conservation d’un pouvoir perdu aux fonds des  urnes,  ont causé des morts civils et des blessés, ainsi que des déplacés dont l’évaluation précise est impossible, les localités concernées étant interdites d’accès aux organisations humanitaires indépendantes. Des hôpitaux, des écoles et des habitations privées ont été détruits. Ces localités sont désertées par les populations qui errent çà et là dans les forêts, à la merci des intempéries, des maladies et autres dangers. Face à cette situation inacceptable, l’Opposition dit NON au Président de la République qui détient le monopole de la violence armée dans le pays. Or, à la Conférence nationale souveraine  de 1991, unanimement le Peuple Congolais avait dit : « Plus jamais ça ! »

 

Dans l’esprit de la charte de la victoire du 29 février 2016 et de la Déclaration du 25 mars 2016 des candidats de l’Opposition, les Plateformes FROCAD-IDC appellent les Nations Unies, l’Union Africaine, l’Union Européenne et l’Organisation Internationale de la Francophonie à se mobiliser au chevet du Congo pour une sortie de crise par la voie d’un dialogue politique inclusif.

Les Plateformes Politiques FROCAD-IDC se félicitent du desserrement de l’étau sécuritaire autour du domicile de la candidate Claudine Munari. Elles réitèrent qu’il en soit ainsi  pour les candidats Jean Marie Michel Mokoko et André Okombi Salissa, et que soient libérés tous les détenus politiques.

 

Fait à Brazzaville, le vendredi 22 avril 2016

Pour les Plateformes Politiques FROCAD-IDC

Le Président du Comité de Coordination

     Charles Zacharie BOWAO

 

Télécharger la Déclaration ici