Chers Amis,
Comme vous en avez entendu parler à travers les médias ou sur les réseaux sociaux, le pouvoir en place fait mine de répondre vaguement à notre demande d'un dialogue politique inclusif sous l'égide de la communauté internationale. Nous avons émis un certain nombre de conditions à notre participation à ce dialogue. La première étant évidemment la libération des prisonniers politiques. Nombreux d'entre vous s'inquiètent et se disent que l'opposition va se faire manipuler par le pouvoir. N'ayez aucune crainte. Nous sommes fermes sur nos positions. Il n'y aura aucune compromission. Nous travaillons en toute transparence pour le Congo et les congolais. C'est pourquoi je vous diffuse la lettre reçue du Ministre Délégué auprès du Premier Ministre, Chargé des relations avec le Parlement (de fait).
Je vous diffuse également ma réponse en ma qualité de Président du Comité de Coordination des Plateformes Politiques FROCAD-IDC.
Je vous l'ai dit, nous irons jusqu'au bout pour mettre fin à cette dictature.
Restez mobilisés et unis.

 

 

Charles Zacharie Bowao

Coordonateur de FROCAD-IDC