Mr Charles   Zacharie  Bowao,  Coordonnateur    des Plateformes   congolaises   FROCAD -IDC   est convoqué le   7  juin 2016   par  le  colonel   de police  Thomas  Bakala  Mayinda, président   de  la commission   mixte d'enquête  des  événements   du 4 avril 2016   à  Brazzaville  Sud.        

Avec l'accomplissement   de  l'ensemble  des phases  du   hold up  électoral   de Mr    Sassou Nguesso  qui   ont   abouti  à  le  faire  réinstaller  président   de fait  de la République  du Congo   par  une  cour  constitutionnelle  illégale,  parce que  non conforme  à ses  propres  textes  de création, les  cadres  des Plateformes  congolaises FROCAD- IDC   et  bon  nombre   des  militants  de  la  nouvelle  majorité  républicaine sont   l'objet d'arbitraires  arrestations  par  les services  de police  du   pouvoir de Brazzaville.         

A  ce   jour  croupissent  dans  les prisons  congolaises   et  autres  lieux   d'enfermement   de la police  de Mr Sassou Nguesso  nombreux   de  nos  camarades de  lutte  tels  Anatole Limbongo Ngoka, Jean Ngouabi, Patrice Lagany, Paulin Makaya, Modeste Boukadia,   Marcel Mpika, Jacques Banaganzala.  Le général  Jean Marie  Michel Mokoko   et  André Okombi Salissa   sont,   quant  à eux, toujours   assignés à   résidence. Les  violences dans le Pool  et   les  recherches   policières   sur la  personne   du pasteur  Ntoumi   viennent   s'ajouter   à ce   tableau   sombre   qui   a  toujours   caractérisé  la brutalité  et   la  nature  tyrannique   des  successifs  pouvoirs  de  Mr Sassou Nguesso.        

  

La    convocation    de  Mr  Charles Zacharie Bowao    rentre   dans la  droite  ligne du  projet  antidémocratique  et antirépublicain  de Mr Sassou Nguesso   de  rendre  aphone   la   coordination des Plateformes FROCAD-IDC,   anéantir   la coalition politique  plateformes FROCAD-IDC-Mokoko  qui  l'a  terrassé   aux   présidentielles  du 20 mars 2016   et    rétablir dans   le pays  le climat    politique  de pensée unique   où   le  Parti Congolais du   Travail    pactiserait  avec les quelques   partis  et  associations   collaborationnistes    et  ainsi    laisser   gouverner   Mr Sassou Nguesso    dans   ce  qu'il  appelle  " la paix  des coeurs et la tranquillité des  esprits".  Plus   jamais   le  Congo  ne   reculera   à   ce  point.          

La Représentation  en  Europe   des Plateformes FROCAD-IDC   réitère   sa  condamnation  de  ces  pratiques  injustes  et  illégales   du   pouvoir de Brazzaville  en ce qu'elles  vont   à  l'encontre   de l'unité   nationale déjà   fortement   brisée   par   les  pratiques  égoistes   de  ce  pouvoir  et  éloigne   toute  solution  à  la  grave  crise  que  connait  le Congo.        

En  raison  de tous les  périls  que  fait  planer  Mr Sassou Nguesso  sur le Congo,  la  communauté  internationale  est  en  devoir d'intervenir  dans  ce pays pour  aider  les congolais à  reformuler  une logique politique consensuelle, républicaine et  patriotique devant  aboutir   à   des   institutions   d'Etat  stables  et  à un  apaisement  durable dans  le  pays.  

                                

Fait   à  Paris   le 6  juin   2016                   

M. Ouabari Mariotti

Pour  la  Représentation   du FROCAD -IDC  en  Europe