Des neuf candidats à la présidentielle anticipée du 20 mars au Congo-Brazzaville, elle est l'unique dame : Claudine Munari, 62 ans, se présente comme la présidente de l'unité et de la lutte contre le chômage des jeunes. Celle qui tente l'expérience pour la toute première fois l'a dit mardi 8 mars à ses militants venus à sa rencontre dans un quartier populaire de Brazzaville.

Claudine Munari MABONDZO est née en 1954 à Pointe-Noire, la capitale économique du Congo-Brazzaville de la deuxième ville. Elle fait une partie de ses études au Congo avant de les poursuivre en Roumanie puis en France où elle obtient un DESS (Diplôme d'Études Supérieures Spécialisées) en Économétrie (L'économétrie est une branche de la science économique qui a pour objectif d'estimer et de tester les modèles économiques, à partir de données issues de l'observation du fonctionnement réel de l'économie ou provenant d'expériences contrôlées). Munie de ces reconnaissances académiques, cette dame au visage assez profond et ferme a d’abord travaillé chez Citroën, un constructeur automobile en France, de 1976 à 1981. Par la suite, elle est revenue au Congo et a été le Directeur administratif et financier de la CIA, un cabinet de conseil français, de 1982 à 1991.