Jean-Marie Michel Mokoko se trouve actuellement à Dolisie où il va rentrer la population, parler avec les jeunes et faire un meeting public avant de se rendre à Pointe Noire où il est attendu à 12 pour son grand meeting.

  "Si mon peuple me fait confiance, j'entends diriger ce pays sous le signe d'un mandat de transition apaisée qui fera appel à toutes les forces vives de la nation. Dans les trois mois qui suivront mon accession à la magistrature suprême, je convoquerai les Etats Généraux de la nation, où toutes les forces vives de la nation seront invitées pour débattre de fond en comble de tous les problèmes qui minent ce pays de façon à ce que nous ayons des orientations ou des directives qui relèvent d'un consensus national"

Le candidat Jean Marie Michel Mokoko a rencontré ce 07 mars à Brazzaville la presse internationale pour faire l'état des lieux du Congo et présenter son programme.

Né le 19 mars 1947 à Mossaka, dans le département de la Cuvette, Jean-Marie Michel Mokoko, est un officier général congolais ayant exercé les fonctions de chef d'état-major des armées du Congo-Brazzaville. Il fréquente l'école militaire préparatoire Général-Leclerc à Brazzaville. Il prépare ensuite le concours de Saint-Cyr à la corniche Bournazel du Lycée Dumont d'Urville de Toulon et intègre en 1970 l'École spéciale militaire de Saint-Cyr. Pendant cette période l'école est dirigée par le général de brigade Jean Richard